PROJET NEPAL

 

  Au total ICIMOD*** a répertorié 194 glaciers et 377 lacs dans la région du Khumbu. Depuis 1970, 13 G.L.OF. ont eu lieu. L'action de GDH se concentre dans un premier temps sur quelques-uns des nombreux lacs répertoriés comme à risque fort par ICIMOD dans la région du Manaslu, au Népal.

 

(***ICIMOD: International Center for Integrated MOuntain Development)

 

Depuis 2007, (4ème rapport d'évaluation du groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat), les conséquences du réchauffement climatique sur les massifs de hautes altitudes sont constatées et font l'objet d'études et de publications scientifiques. L'accélération de la fonte des glaciers entraîne la formation d'un nombre croissant de lacs glaciaires*. Les barrages naturels de certains de ces lacs, constitués de moraine* ou de langue glaciaire, menacent de se rompre. Ce phénomène de rupture, appelé G.L.O.F* (Glacial Lake Outburst Flood) peut être dévastateur pour les vallées situées en aval : des millions de mètres cubes d'eau se déversent en quelques heures, les laves torrentielles* inhérentes à ce phénomène charrient des blocs de plusieurs tonnes, détruisant les villages, cultures et infrastructures sur des dizaines de kilomètres.

 

 La finalité des études menées par GDH est de réduire sinon supprimer ce risque de G.L.O.F, avec peu de moyens techniques, mais la contribution d'une main d'oeuvre importante dans les hautes vallées du Népal.

 

Après un premier travail d'étude des données disponibles sur deux ruptures de lacs glaciaires, le Dig Tsho en 1985 et le Sabai Tsho en 1998, GDH a effectué un voyage au Népal en automne 2013 afin de réaliser une étude approfondie de 3 lacs: topographie, prospection géophysique, analyse de sol, bathymétrie... Le rapport à été rendu courant 2014.

 

Lac Thulagi                           Lac Lumding                       Lac Chola.