LAVE TORRENTIELLE

 

La lave torrentielle est un phénomène intermédiaire entre une crue transportant des sédiments et un glissement de terrain. Elle est liée au système hydrographique.

 

C'est un phénomène d'écoulement mettant en jeu un mélange d'eau, de sols meubles et de matériaux rocheux. Elle est constituée d'une boue appelée matrice (eau et sédiments fins) dont la densité élevée (1,8 à 2,2 t/m3) permet de mettre en suspension et d'entraîner des éléments rocheux de taille très importante (le pourcentage d'éléments solides est de 75% à 80%). Une ségrégation liée aux propriétés mécaniques de ces différents éléments permet de distinguer :

  • un front et des bourrelets latéraux, avec une forte concentration en éléments de granulométrie importante,
  • le corps même de la lave torrentielle, où les grains baignent dans la matrice,
  • une queue généralement plus fluide et stricto sensu, qui se rapproche plus du charriage.

Outre la boue et les blocs, une lave torrentielle peut transporter à une vitesse importante des débris organiques tels que des troncs d'arbres et des branches, bouchant les parties étroites des chenaux. 

 

 

**Source : Phénoménologie des laves torrentielles (DSM consulting)